Pierre Charpin, avec le dessin

du 5 mars au 30 avril 2022

PROGRAMMATION HORS LES MURS
Hôtel des Arts TPM
236 bd Maréchal Leclerc, 83000 Toulon


Ouverture au public le 5 Mars 2022
Horaires 11H – 18H
Visites commentées de l’exposition
tous les mercredis et samedis à 15H (entrée libre sans réservation)
Fermeture de l’exposition le 30 Avril 2022

L’Hôtel des Arts TPM

Le centre d’art fondé par le conseil général du Var en 1999 a été transféré à la métropole Métropole Toulon Provence Méditerranée début 2020 qui a conventionné avec la villa Noailles pour la direction artistique et la programmation des expositions.
Dans le cadre de cette programmation hors les murs, la villa Noailles complète sa proposition annuelle par une exposition sur le dessin de designer. Parallèlement à la création d’objets, la pratique du dessin propose une vision et une découverte singulière et profonde de l’univers créatif des designers. Cette programmation nouvelle et inédite en France donnera une belle et nouvelle, occasion au public de découvrir ces merveilles dessinées.
Pour inaugurer ce nouveau chapitre, Pierre Charpin est le premier invité. Designer français majeur, exposé en 2015 à la villa Noailles lors d’une exposition personnelle dans le cadre de Design parade Hyères, il a répondu avec plaisir à l’invitation. Sa pratique prolifique du dessin, nous transporte dans son univers délicat, sensible et coloré. Un très grand nombre de dessins originaux dont de nombreux inédits seront montrés lors de ce nouveau rendez-vous.
À partir de 2022, trois moments constituent la programmation annuelle de l’Hôtel des Arts : cette exposition de dessins de designer, une exposition provenant de la collection design du centre Pompidou, l’été dans le cadre du festival Design Parade Toulon et enfin une exposition de soutien à la jeune scène française de l’art contemporain, Révélations Emerige.

Pierre Charpin

Designer, Plasticien, Scénographe, Pierre Charpin, né en 1962 vit et travaille à Paris et Ivry-Sur-Seine.
Il consacre l’essentiel de son activité au design de mobilier et d’objet depuis le début des années 1990.
Son approche du design est fortement influencée par sa formation en arts visuels reçue l’Ecole des Beaux-arts de Bourges au début des années 1980.
Les recherches sur la forme et la couleur ainsi que sur les motifs appliqués à l’objet qui caractérise son travail se matérialisent aussi bien dans des objets édités en série limitée, principalement par la Galerie Kreo, que dans ses collaborations avec des entreprises de renommées internationales comme Alessi, Arita 16/16, Danese, Cristallerie Saint Louis, Hay, Hermès, Ligne Roset, la Manufacture Nationale de Sèvres, Träffa Träffa, Tectona, The Wrong Shop.
Le dessin est à la base de son processus créatif. Il s’applique à la conception de projets de design et se concrétise parallèlement de manière autonome dans sa pratique artistique du dessin, ce qui témoigne d’une continuité avec sa formation. Plusieurs expositions personnelles lui ont été consacrées, ainsi qu’une monographie éditée par JRP Ringier en 2014.

Sans titre, feutre sur papier, 70x100cm, 2018 - © Villa Noailles Hyères

Sans titre, feutre sur papier, 70x100cm, 2018

Nuage, mine de plomb sur papier, 70x100cm, 2010 - © Villa Noailles Hyères

Nuage, mine de plomb sur papier, 70x100cm, 2010

Panda, impression sur carton, 112x94cm, 2009 - © Villa Noailles Hyères

Panda, impression sur carton, 112x94cm, 2009

Loop, feutre sur papier, 70x100cm, 2009 - © Villa Noailles Hyères

Loop, feutre sur papier, 70x100cm, 2009

Sans titre, crayons de couleur sur papier, 70x100cm, 2020 - © Villa Noailles Hyères

Sans titre, crayons de couleur sur papier, 70x100cm, 2020

Sans titre, mine de plomb sur papier, 70x100cm, 2021 - © Villa Noailles Hyères

Sans titre, mine de plomb sur papier, 70x100cm, 2021

Sans titre, encre de chine sur papier, 51x36cm, 2021 - © Villa Noailles Hyères

Sans titre, encre de chine sur papier, 51x36cm, 2021

Formes noires, peinture murale, 2022 - © Villa Noailles Hyères

Formes noires, peinture murale, 2022

Lignes, dessin vectoriel sur bâche, 120x180cm, 2022 - © Villa Noailles Hyères

Lignes, dessin vectoriel sur bâche, 120x180cm, 2022

Stain, encre de chine et crayon de couleur sur papier, 140x140cm, 2022 - © Villa Noailles Hyères

Stain, encre de chine et crayon de couleur sur papier, 140x140cm, 2022

PIERRE CHARPIN ET LE DESSIN

Si l’on regarde de près la pureté essentielle des objets de Pierre Charpin, on y remarque une discrétion, peut-être une fragilité. Cette délicatesse est le propre d’une présence qui nous fait signe plutôt que de s’imposer comme signe.
Ce trait « poétique » est dans son travail la part du dessin.

Car dessiner pour Pierre Charpin n’a jamais été simplement une étape dans le processus de production de l’objet - mais une pratique à part entière qui, si elle fait d’un côté la singularité de sa signature, traduit de l’autre une relation plus originaire à la forme. C’est pour cela que depuis quelques années le corpus de son travail intègre à côté des croquis d’objets, finalisés à la production, des « dessins de dessins ». Ces derniers réalisés en grand format s’aspirent à aucunes autres réalités que celle qui leur est propre. En série de quatre, de trois ou parfois seuls les dessins représentés dans une continuité avec sa formation artistique, la possibilité d’une approche directe et immédiat à l’univers des formes. Car c’est d’abord par le dessin qu’un monde émerge, apparaît devant nous. Dans l’économie simple de ses moyens – un crayon, une surface – dans son désir de faire venir la forme, le dessin est puissance poétique. Poésies, en grec ancien, raconte de la création d’un monde... par la puissance des dieux, par la main des hommes.

Suspendue des contraintes de la production, sans finalité autre que celles imposée par leur propre élan, les formes dessinées par Pierre Charpin se déploient dans un jeu libre. Une recherche, un cheminement de la main et de la pensée vers une forme qu’il ne boit pas encore, qu’il entrevoit peut-être. Cette tension devient par la répétition infinie du même geste, par la variation chromatique d’une même ligne ou du même point, puissance plastique, dynamisme interne qui implique l’œil du spectateur dans l’émergence de la forme. C’est ici que le plaisir, intime et solitaire, se transforme dans une invitation, silencieuse et discrète. Une invitation à voir entre les lignes, au-delà des lignes, avant toute apparition, le pur spectacle de l’apparaître.

Alessandra Fanari, 2013

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.