Adrian Geller

RÉSIDENCE DE CRÉATION, COMMANDE SPÉCIALE DE LA VILLA NOAILLES POUR UNE FRESQUE IN SITU DANS LE GRAND ESCALIER.

Adrian Geller nous fait le récit d’une fuite du monde moderne et d’un retour à la nature, à travers les figures d’hommes qui se font le prolongement de lui-même.
Venus tout droit de la ville, ces « Men in suits » semblent chercher en la nature un refuge, un havre de paix. Ils se lovent dans des buissons. Ils n’ont pas peur des loups. Ils s’intègrent tant bien que mal dans cet environnement imprévisible qui les met à l’épreuve. Car l’ariste insuffle toute la force à cette nature et à ses habitants indomptables. À travers ses personnages, c’est toute une épopée que l’on suit et l’on observe avec tendresse comment ses personnages héros parviennent à s’adapter et faire preuve d’inventivité devant cette apparente hostilité. La nuit offre alors une trêve et efface les épreuves.
Elle nous invite à l’apaisement et met en éveil notre imaginaire.

Si ses œuvres matérialisent des questionnements personnels tels que son rapport à la nature et à l’environnement, elles n’imposent pas une narration explicite et encore moins moralisatrice. Au contraire, tout en poésie, Adrian Geller emprunte au genre du conte sa dimension merveilleuse au moyen de ses personnages fantastiques, sa représentation de la nuit et son optimisme sur la réalité. Ses personnages respectueux se plient aux désirs de la nature et tentent de la reconquérir. Ainsi n’est-il pas rare de rencontrer dans le travail pictural d’Adrian
Geller un homme aux allures de géant tenant délicatement une plante gracile entre les mains, ou d’observer combien l’homme se fait petit face à la nature qui s’étend à perte de vue.

De sa première résidence en 2021, à la villa Noailles, l’artiste conserve de forts souvenirs : ses déambulations dans le jardin, ses promenades dans la colline et les parcs Saint-Bernard et Saint-Claire... L’artiste est de retour dans ce lieu chargé en sensations qu’il prolonge en les matérialisant pour
cette fresque à l’occasion du 36e Festival international de mode, de photographie et d’accessoires de mode à Hyères. S’inscrivant dans la tradition de la commande privée des fresques, l’artiste en propose une vision moderne où la nature foisonnante accueille ses fameux avatars.
Artiste pluridisciplinaire suisse, Adrian Geller né en 1997, vit et travaille désormais à Paris. Après s’être formé à l’illustration à l’école L’Atelier à Angoulême, il entre aux Beaux-arts de Paris et rejoint l’atelier de Tim Eitel puis celui de Petrit Halilaj et Alvaro Urbano. L’artiste explore principalement la peinture, le dessin, le textile, la sculpture, la vidéo et l’installation. Actuellement, ce jeune talent présente sa toute première exposition personnelle à la galerie Super Dakota à Bruxelles. Ses œuvres ont été précédemment présentées dans des expositions

Elsa Meunier

JARDIN INTÉRIEUR

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.